FORUM METALDREAM Index du Forum FORUM METALDREAM
METALDREAM SUPPORT L'UxG.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bad Religion

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM METALDREAM Index du Forum -> STYLES ET GROUPES. -> HARDCORE/PUNK.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
theshaman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 5 Juil - 19:47 (2009)    Sujet du message: Bad Religion Répondre en citant



Biographie :

Bad Religion
est un groupe de Hardcore mélodique créé à Los Angeles en 1980. Le groupe était alors composé de Greg Graffin, Jay Bentley, Jay Ziskrout et Brett Gurevitz. Leur premier EP éponyme est sorti en 1981 sur le label indépendant Epitaph Records créé par Brett Gurevitz. Le premier album du groupe, How Could Hell Be Any Worse, sort en 1982.

Lassé par la scène punk, le groupe sort en 1983 l'album Into the Unknown, un album de rock FM gorgé de synthétiseurs. Cet album, qui fut rejeté par les fans et renié par le groupe lui-même, est aujourd'hui pratiquement introuvable. Le groupe se sépare peu de temps après, puis revient en 1984 sous l'impulsion de Greg Hetson. Le groupe enregistre alors l'EP Back to the Known.

La consécration arrive en 1988 avec l'album Suffer, encore considéré comme un chef d'oeuvre du punk. Suivent No Control (1989), Againt the Grain (1990), Generator (1992) et Recipe for Hate (1993). C'est à ce moment que le groupe quitte sa maison de disque Epitaph pour la major Atlantic, afin de toucher un public plus large. L'album Stranger than Fiction, qui sera le premier disque d'or du groupe, sort en 1994. C'est à ce moment que le guitariste Brett Gurevitz décide de quitter le groupe, afin de se consacrer à la gestion du label Epitaph et de soigner sa dépendance à l'héroïne. Il est remplacé par Brian Baker, ex-guitariste de Minor Threat et Dag Nasty. Le groupe sort encore trois albums sur la major Atlantic : the Gray Race (1996), No Substance (1998) et the New America (2000). Cependant, la popularité du groupe est en baisse, les albums se vendent mal.

En 2001, le batteur Bobby Schayer quitte le groupe suite à une blessure au poignet, il est remplacé par Brooks Wackerman, et Brett Gurevitz revient (il y a désormais trois guitaristes dans le groupe. Bad Religion quitte Atlantic pour retourner chez Epitaph, et sort les albums the Process of Belief (2002), the Empire strikes First (2004) et New Maps of Hell (2007).

Line-up actuel :


- Greg Graffin : chant
- Brett Gurevitz : guitare
- Greg Hetson : guitare
- Brian Baker : guitare
- Jay Bentley : basse
- Brooks Wackerman : batterie

Discographie :

Albums

* How Could Hell Be Any Worse? (1982)
* Into the Unknown (1983)
* Suffer (1988)
* No Control (1989)
* Against the Grain (1990)
* Generator (1992)
* Recipe for Hate (1993)
* Stranger Than Fiction (1994)
* The Gray Race (1996)
* No Substance (1998)
* The New America (2000)
* The Process of Belief (2002)
* The Empire Strikes First (2004)
* New Maps of Hell (sortit en France le 09-07-2007)

EPs

* Bad Religion (1981)
* Back to the Known (1984)

Compilations/Concerts

* '80-'85 (1992)
* All Ages (1995)
* Tested (1997)
* Punk Rock Songs (2002)

DVD

* Live at the Palladium (2006)


Liens :

http://www.myspace.com/badreligion
http://www.badreligion-fr.com/

En résumé :

Bad Religion fait partie des groupes que je préfère tous genres de musique confondus. J'ai créé ce topic de façon à faire partager mon admiration pour ce groupe aux gens de ce forum. Pionniers du hardcore mélodique californien, quasi-inventeurs de la recette "rythmique hardcore ultra-rapides/chant mélodique et harmonies vocales" qui fait tant d'émules aujourd'hui, le groupe est réputé pour la qualité et la profondeur de ses textes, souvent poignants et à portée politique et sociale. Sont abordés des thèmes comme la pauvreté, la religion et ses fanatismes, le racisme, la société de consommation, la destruction de la planète, le rêve américain, la politique de George W. Bush... Mais Bad Religion, ce sont aussi, et avant tout, de grands faiseurs de chansons. Leurs albums sont remplis de putains de chansons, mélodiques, accrocheuses, tantôt très rapides tantôt plus lentes, belles tout simplement. Avec toujours une sorte de mélancolie, un désenchantement devant l'état du monde sous-jacent mais palpable. La musique est souvent triste mais jamais désespérée, comme si le groupe gardait une foi dans l'avenir. Espérons des jours meilleurs, et, en attendant, serrons les dents et n'oublions pas de botter le cul des gens à grands coups de riffs qui tuent et de mélodies belles à chialer. J'ai un peu de mal à parler d'un des groupes que j'aime le plus, mais bon, si ma petit bafouille donne envie à quelques uns d'y jeter une oreille, ce sera toujours ça de gagné.

Je termine par une discographie commentée du groupe.

I - La préhistoire du groupe

Bad Religion/How Could Hell Be Any Worse - 1982

Bad Religion, une jeune bande de punks de la côte ouest américaine, débute en 1981 avec un premier EP, puis sort en 1982 un premier album de punk/hardcore priamaire, braillard, sauvage et débraillé. Quand on connait les albums récents du groupe et qu'on découvre ces vieilleries pour la première fois, ça fait un sacré choc. Le son est très "roots", le chanteur Greg Graffin, bien loin de son aisance actuelle, braille comme le premier Johnny Rotten venu.

Niveau compos, bah, c'est du punk/hardcore très primaire et pas mélodique. Signalons quand même une énergie et une urgence de tous les instants. Les musiciens semblent jouer comme si leur vie en dépendait. L'album remplit assez bien son contrat de casse-tête. Sinon, quelques bons riffs et bonnes idées sont disséminées ici et là, comme le break piano-guitare sèche (mais ça continue à tabasser) de We're Only Gonna Die, le riff de basse du sympatoche Part III ou l'intro lugubre du classique Fuck Armageddon... This Is Hell.

Au final, un disque assez dispensable. Le fan de gros hardcore old school peut éventuellement y trouver son compte, mais l'amateur de mélodies peut passer son chemin.

1/5

Into the Unknown - 1983

L'album renié. Bad Religion, qui en a marre de la scène punk, décide de changer complètement de style et nous sert là un album de rock FM, avec du synthé et quelques guitares acoustiques. Un OVNI dans la dsicographie du groupe, anecdotique mais assez sympatoche tout de même, qui montre une face complètement différente du groupe. Des mélodies sympas comme sur It's Only Over When..., the Dichotomy et You Give Up.

2/5

Back to the Known - 1984

Après le fiasco d'Into the Unknown, qui a entrainé le split du groupe, Bad Religion se reforme sous l'impulsion du guitariste Greg Hetson, et revient à ses premiers amours, le punk, pour un EP 5 titres. Par rapport au premier LP, il y a du mieux. L'ensemble est un peu plus mélodique, plus soigné, quelques choeurs font leur apparition. Je passe sur les anecdotiques Frogger, Bad Religion et New Leaf, pour m'attarder sur les deux meilleurs titres de l'album, qui annoncent le style que le groupe va développer à l'avenir, à savoir un hardcore ultra mélodique. Le premier, Yesterday, est une belle chanson, mélodique, et nostalgique. Le second, Along the Way, est la première vraie tuerie du groupe, et surement ma chanson favorite du groupe. Un morceau ultra-simple : trois accords, un rythme basique, une phrase mélodique de 10 secondes à peine... Mais la mélodie... elle tue. Cette chanson est un monument de simplicité et de pure efficacité mélodique. Le riff et le couplet de cette chanson me hanteront à jamais.

2 bonnes chansons et 3 mauvaises, ça nous fait 2/5

II - La reconnaissance

Suffer - 1988

En 1988, le groupe sort Suffer, qui obtient un franc succès et est aujourd'hui considéré comme un chef d'oeuvre du punk. D'après Fat Mike, le chanteur-bassiste de NOFX, Suffer est "the album that changed everything". Avec cet album, Bad Religion a enfin trouvé son style : du punk-hardcore ultra-rapide et en même temps ultra-mélodique. Le son est bien meilleur qu'auparavant, Grag Graffin a enfin appris a chanter, et les mélodies sont présentes. Moins évidentes et mises en valeur que sur les albums suivants, ces mélodies finissent tout de même par se faire une place dans le cortex. Pas de mid-tempos sur cet album, Bad Religion privilégie ici les titres courts, rapides et efficaces. Il en résulte un album "uppercut" de 28 minutes, ultra-énergique, compact, efficace, sans réel tube imparable, mais sans temps mort ni titre faible. Et y a des perles : 1000 More Fools et sa belle mélodie mélancolique, le superbe Suffer et sa progression mélodique imparable, les hymnes punk comme Land of Competition ou Do What You Want.

3.5/5

No Control - 1989

Le malentendu. No Control est un des albums les plus réputés du groupe, souvent considéré comme un des meilleurs. Sauf que non... Des non-chansons, du vide, du rien, du néant... L'album est dans la continuité de Suffer, mais sans les bonnes mélodies et les bons riffs. Le morceau titre semble être un incontournable en Live, jamais trop compris pourquoi, vu qu'il s'agit d'un espèce de machin mal branlé et mal construit, avec un refrain qui ressemble à s'y méprendre au couplet de Leave Mine to Me sur Stranger than Fiction (et avouez qu'un refrain qui ressemble à un couplet, c'est assez mauvais signe). Sauvons du naufrage Change of Ideas, Sanity et You. J'avoue ne pas trop comprendre pourquoi cet album est aussi réputé. Peut-être une question de contexte (le hardcore mélodique, ça devait pas courir les rues à l'époque)

1/5

Against the Grain - 1990

Un très bon album du groupe. Bad Religion affine son style, joue moins "tout à fond" et soigne plus les mélodies et les choeurs. Energie, mélodies imparables, et des tueries : Modern Man, Anesthesia, Faith Alone, God Song, 21st Century Digital Boy... Une réussite, malgré quelques titres moins inspirés.

4/5

Generator - 1992

Mon album préféré du groupe. Le groupe continue sa progression, et nous délivre un album entièrement rempli de belles chansons, mélodiques, accrocheuses, imparables. Je pourrai citer chacune des chansons, qui ont toutes leur personnalité, leur mélodie forte, leur refrain. Chaque note, chaque accord, chaque mélodie transpire de cette tristesse, cette mélancolie propre au groupe. Citons le morceau titre, une bombe à la mélodie magnifique, indispensable en concert, les tubes Atomic Garden et Fertile Crescent, plus enlevés et "joyeux" (tout est relatif), ou les perles No Direction, Tomorrow ou the Answer, pleines de mélancolie. Un album parfait.

5/5

Recipe for Hate - 1993

Encore un grand classique du groupe. Un album plus calme et diversifié que les précédents, avec des titres lents assez inhabituels pour le groupe, comme Man With A Mission ou la très belle Struck a Nerve (en collaboration avec Eddie Vedder de Pearl Jam). Cet album contient un des plus grands tubes du groupe, le fameux American Jesus et son refrain qui tue. Et encore un paquet de tueries aux mélodies imparables, comme Recipe For Hate (riff qui tue et refrain imparable), ou les superbes Watch it Die et Skyscraper. Seul bémol : le bizarre All Good Soldiers.

4.5/5

III - La période major

Stranger than Fiction - 1994

Bad Religion quitte Epitaph, le label créé par le groupe pour sortir ses premiers albums, et signe sur la major Atlantic. Cette signature, vécue comme une trahison par les puristes punk, permettra au groupe de toucher un public plus large (Stranger than Fiction est la meilleure vente et le seul disque d'or du groupe), mais finira par tourner court. Bad Religion ne connaîtra jamais le succès d'Offspring ou de Green Day, sortira des albums faiblards et finira par rentrer au berçail.

Pour en revenir à l'album, Bad Religion semble vouloir rassurer ses fans déçus par la signature sur Atlantic, en revenant à une musique plus speed et agressive. Un bon album, mais que j'écoute moins souvent que les autres, la faute à des titres moins forts comme Incomplete, Better off Dead ou Hooray For Me. Tout de même de sacrées tueries, comme Leave Mine to Me, Tiny Voices, the Handshake ou Infected, ainsi que la reprise de 21st Century Digital Boy, qui n'apporte pas grand chose par rapport à l'originale, et la participation de Tim Armstrong de Rancid au chant sur Television.

Un bon 3.5/5

The Gray Race - 1996

Le gratteux et second compositeur du groupe (avec le chanteur Greg Graffin), Brett Gurevitz, quitte le groupe pour se consacrer au label Epitaph, remplacé par Brian Baker.
Le début de la chûte pour Bad Religion, avec cet album assez hétérogène et en demi-teinte. Bad Religion arrive encore à composer de super titres, comme l'hymne Punk Rock Song, Parallels, Streets of America ou Come Join Us. Et à côté de ça, on a des trucs quelconques comme Empty Causes, Victory, Drunk Sincerity. Le groupe commence à composer comme s'il allait à l'usine, sans conviction, sans passion...

3/5

No Substance - 1998

The New America - 2000

Je mets ces deux albums ensemble, comme j'en pense à peu près la même chose. Il porte bien son nom, ce No Substance, en tout cas. C'est mou, c'est vide, sans mélodies fortes, sans énergie, sans émotion. Pas spécialement mauvais, juste plat, banal. Je retiens le rigolo Raise Your Voice.

La chûte est douloureuse, mais heureusement, Bad Religion saura rebondir. Et très haut. Retour du groupe chez Epitaph et retour de Brett Gurevitz, pour des albums de haute volée.

1/5

IV - La renaissance

The Process of Belief - 2002

Ca y est, Bad Religion est de retour. Avec le retour de Brett Gurevitz, le groupe retrouve sa pêche, son énergie, son inspiration, et nous pond un de ses tout meilleurs albums. En plus d'être aussi inspiré qu'à la grande époque, l'album se paye le luxe d'être nettement plus varié, et même d'innover. Ainsi, outre les titres speed comme au bon vieux temps (Supersonic et ses superbes choeurs, Prove It, Kyoto Now...), Bad Religion nous propose des morceaux différents et très réussis, comme les "poppy" Broken et Epiphany, le très beau Sorrow et son intro Reggae, ou le superbe the Defense et son ambiance sombre. Un album que je rapprocherai de Recipe for Hate, pour sa diversité et sa qualité d'ensemble. Restent quelques morceaux moins marquants comme Evangeline ou Materialist.

4.5/5

The Empire Strikes First - 2004

Encore un excellent album. Bad Religion est de nouvelle fois énergique, inspiré, et se permet des petites innovations sympathiques (rap sur Let Them Eat war, choeurs sur Sinister Rouge, l'intro d'ambiance Ouverture, reggae sur Boots Stamping...). Toute la première partie de l'album tue tout : morceaux courts, rapides, mélodiques, imparables comme Sinister Rouge, Social Suicide, Atheist Peace, All Ther Is. La seconde partie de l'album me semble un peu en deça, avec des titres plus longs, plus lents, et peut-e^tre moins inspirés, comme to Another Abyss ou Beyond Electric Dreams.

4/5

New Maps of Hell - 2007

Le dernier en date. Par rapport à ses deux prédecesseurs, l'album est moins varié, plus speed et "toujours à fond", malgré quelques ralentissements comme Honest Goodbye et Lost Pilgrim. De très bons titres, comme New Dark Ages, Requiem For Dissent, Dearly Beloved, Grains of Wrath ou Lost Pilgrim. Cependant, la fin de l'album me semble un peu faible, à cause de titres un peu poussifs comme the Grand Desillusion, Submission Complete ou Fields of Mars.

3.5/5
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 5 Juil - 19:47 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
celtikwar
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 6 Juil - 10:01 (2009)    Sujet du message: Bad Religion Répondre en citant

merci pour cette biographie ultra complête.
je vais te décevoir , mais je ne connais pas beaucoup , 
c'est pas vraiment mon style...


j'ai l'album no control, et comme toi je l'ai trouvé mauvais ...
du coup j'ai arréter de suivre le groupe . C'est vrai qu'ils ont de belles mélodies sur beaucoup de titres...
mais pas assez accrocheur pour moi.
celà dit c'est le seul groupe de hardcore que j'arrive à écouter
Revenir en haut
theshaman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 6 Juil - 12:18 (2009)    Sujet du message: Bad Religion Répondre en citant

Je trouve No Control hyper décevant compte tenu de sa réputation. Pour moi, c'est clairement un des albums les plus faibles du groupe (malgré une petite poignée de bons titres comme You et Change of Ideas). Ce serait dommage que tu t'arrêtes à cet album, la suite est largement meilleure. Essaie quand même the Process of Belief, Generator, the Empire Strikes First et Recipe for Hate. (si ça, c'est pas accrocheur)
Revenir en haut
celtikwar
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 7 Juil - 16:23 (2009)    Sujet du message: Bad Religion Répondre en citant

j'essayerais un jour je pense , mais j'ai d'autre priorité en se moment.
mais je m'y remettrais à écouter , a commencer par les vidéos
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:50 (2016)    Sujet du message: Bad Religion

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM METALDREAM Index du Forum -> STYLES ET GROUPES. -> HARDCORE/PUNK. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
phpBB template "WarMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
Powered by
phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com